Acceptez-vous l'utilisation de cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web ?

En savoir plus
Map Éislek
Recette de Maischi Tibesart

Le «Boxemännchen»

Le 6 décembre, cette pâtisserie en pâte levée ne manquera pas de se retrouver sur les plateaux de la Saint-Nicolas !

Ici vous trouvez une belle histoire du «Boxemännchen».

On a besoin:

  • 500 g de farine
  • 20 g de levure
  • 2 c. à. s. de sucre
  • 250 ml de lait tiède
  • 10 g de sel
  • 2 œufs
  • 100 g de beurre
  • Pour le glaçage: 1/2 tasse de sucre glace

Tamiser la farine dans une terrine. Former un puits au milieu, y émietter la levure. Ajouter une cuiller à soupe de sucre et un peu de lait tiède. Incorporer un peu de farine. Couvrir et laisser reposer 15 minutes.

Ajouter un œuf, 1 cuiller à soupe de sucre, ainsi que le reste du lait, et le sel. Bien mélanger, ajouter le beurre et pétrir le tout. Faire lever pendant 20 minutes.

Malaxer la pâte encore une fois. Sur une surface de travail farinée, former de petits bonshommes, puis les déposer sur une plaque recouverte une fois pendant 20 minutes.

Badigeonner la surface des bonshommes d'œuf battu avant de les faire cuire 30 minutes dans un four préchauffé entre 180 et 200°C.

Les Boxemännercher peuvent être recouverts d'un glaçage. Il suffit de dissoudre une demi-tasse de sucre glace dans un peu d'eau et d'en badigeonner les bonshommes cuits.

© Livre de cuisine de Maischi Tibesart: E Maufel Lëtzebuerg - Virée gourmande dans la cuisine luxembourgeoises, Editions Guy Binsfeld (2015)

Boxemännchen